MEILLEURS VOEUX

Ce quil faut (nous) souhaiter pour 2021.

2020 a été une année très compliquée et certainement pas celle que nous souhaitions. La Covid-19 a impacté nos consœurs, nos confrères, nos familles et nos patients. Elle a également touché nos cabinets remettant en cause notre activité pendant deux mois.

Mais cette crise a aussi mis en exergue la solidarité dont sait faire preuve notre profession. Nous l’avons montré à l’égard des professionnels de santé de première ligne à qui nous avons donné nos EPI lorsqu’ils en avaient le plus besoin. Certains d’entre nous l’ont illustré lorsque, notamment, ils se sont équipés d’imprimantes 3D pour fabriquer des visières et les distribuer.

Dans ces moments difficiles, les représentants de la profession, responsables syndicaux nationaux et régionaux, conseillers ordinaux, membres des URPS, ont travaillé en synergie pour aider au mieux les professionnels à reprendre leur activité dans les meilleures conditions de sécurité.

2021 commence sous la pression persistante de la Covid-19 avec toutefois l’espoir d’une amélioration de la situation grâce à la campagne vaccinale. Notre profession devra prendre sa place parmi les professions de santé, pour répondre à toutes les questions et inquiétudes de nos patients, et les convaincre de se faire vacciner.

En 2020, la FNP a fait voter, par le Sénat, l’abrogation de la cotisation maladie additionnelle de 3,25 %. Cette juste mesure a néanmoins été retirée du PLFSS en seconde lecture. Mais notre revendication a trouvé cette année davantage de partisans et de meilleurs échos au niveau des pouvoirs publics. La baisse de la cotisation maladie des professionnels au régime PAM reste une de nos priorités essentielles en 2021. Nous continuerons, dès cette rentrée, à multiplier les rencontres et les échanges avec toutes les instances pour faire cesser cette iniquité.

La crise sanitaire ne doit pas éclipser la nécessaire évolution de notre profession. L’année 2021 verra s’appliquer l’avenant 4 de la convention nationale. La FNP veillera à sa bonne mise en place afin que les difficultés rencontrées soient réglées au plus vite, au bénéficie des praticiens et de leurs patients.

2021 verra également s’ouvrir les négociations de l’avenant 5, relatives au télé-soin et à la télé-santé. Le premier confinement a montré que les volets « bilan-diagnostic » en pédicurie-podologie et en éducation thérapeutique, pourtant pleinement intégrés dans notre pratique quotidienne, ne sont, à ce jour, pas suffisamment pris en compte par l’Assurance Maladie.

La levée de bouclier des professions de santé sur la loi RIST, relative à la création d’une profession médicale intermédiaire, a permis d’ouvrir la voie vers les pratiques avancées pour chacune des professions paramédicales. La FNP défendra en 2021 cette ouverture des pratiques avancées aux podologues et portera ainsi les propositions du Collège national des pédicures-podologues.

Mais l’action de la FNP et des syndicats régionaux pour obtenir la satisfaction de nos revendications a besoin d’être renforcée par le soutien des adhérents qui en sont le cœur battant. Nous avons besoin de vous et de votre implication.

Au nom de tous les administrateurs de la FNP et de ses syndicats régionaux, je vous souhaite une très belle et heureuse année 2021 ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers.

Alexandre Akli

Président FNP

2021-01-08T22:27:03+01:00